Don de voyance et médiums

Voyance, Médiumnité, Synchronicité, Mission d’âme, Intuition

Puis-je développer mes dons?

A  cette question, je n’ai trouvé aucun article qui m’ait donné des pistes sérieuses d’apprentissage. Partout l’on parle de don reçu en héritage et que quand on a ce don, il faut l’utiliser et pratiquer pour ne pas le perdre. Cependant, rien de précis, et aucun témoignage convaincant de voyant en herbe affirmant quelques mois ou années plus tard « c’est bon, je vois et les gens me le disent ».

Une question de foi?

Mes recherches sur le mot « apprendre la voyance » m’ont dirigées vers des sites de supports divinatoires ou de consultations de voyants, ou qui incitent à rechercher nos « anges gardiens ». La recherche de nos « êtres et guides de lumière » est toujours mêlée de religion chrétienne, ce qui ne convient pas à ceux qui sont athés ou d’une autre culture. Pour Elisabeth Munier, se connecter à ces « êtres protecteurs » est surtout une question de foi: je crois qu’ils existent, et je n’ai pas besoin de preuve, d’ailleurs je n’en cherche pas.

Malheureusement, comment savoir si ce à quoi nous nous connectons est une entité extérieure, ou bien ou si c’est plutôt à nous-même que nous nous adressons. Quelque soit la nature de cette connection, si elle nous aide à avancer, c’est le principal. Mais l’authenticité exige que nous appelions les choses par leur nom: soit je me connecte à moi-même, soit je me connecte à quelque chose d’autre. Travailler dans la réalité et la vérité, c’est tout de même plus exaltant.

Ceux qui croient que la voyance existe bel et bien recommandent à ceux qui veulent s’y essayer, de développer leur intuition. Et pour développer l’intuition, il semble incontournable de méditer.

Développer une certaine « réceptivité »

Avez vous un don de voyanceSelon certains, le seul moyen de confirmer que vous avez un don de voyance est la pratique. Il vous faudra trouver votre support de voyance, puis poser des questions simples et claires.

Par principe, l’idée de lire l’avenir me rebute: je ne vois pas le monde comme une grande foire à la médiumnité. Par contre, je reconnais et utilise la « disponibilité’ intérieure et le développement de la bienveillance et de l’empathie. Et comme je suis extrêmement pragmatique mais qu’en même temps je suis curieuse, je vais m’initier à la méditation, avec un maître en yoga, et je vous dirai ce qu’il en est. Rendez-vous dans quelques mois 🙂

Avant tout, il faut demander!

Demander, oui, mais « à qui »!

C’est ce qui revient le plus souvent: pour développer un don, il faut le vouloir, puis demander l’aide de notre bonne étoile, de nos guides, de Dieu, peu importe. Si l’on veut être aidé, il faut chercher de l’aide puis formuler une demande concise et précise. Dans mes consultations, je demande aux personnes de poser une question claire et de préciser leurs besoins. Alors seulement la séance de coaching peut commencer. L’analyse qui s’en suit permettra de visualiser quel avenir la personne veut, de l’aider à se poser les bonnes questions, puis trouver comment y parvenir. Bien sur, il faudra envisager la possibilité que l’objectif visé n’est pas réaliste, et donc se tourner vers un autre projet.

Demander à l’intérieur de soi, ouvrir les portes

La disposition d’esprit de demander est une approche psychologique logique et efficace, car elle permet à la personne de mieux s’investir dans sa recherche. Si nous sommes investi dans une recherche de solution, nous devrons de facto faire cesser la plainte, la rancoeur, les exigences, les désirs de vengeance et de punition: nous ne pouvons en même temps chercher des solutions et nous immerger dans nos émotions négatives. Pour faire l’un, il faut s’extirper de l’autre: notre cerveau ne peut s’occuper de deux choses en même temps. Ouvrir nos portes et veiller à rester dans cet état est tout simplement une autre façon, active et dynamique, de faire face aux difficultés et aux épreuves de la vie.

Lâcher prise, et ne rien « vouloir »

Cela aussi on le retrouve partout: pour se connecter à quelque chose (citons les guides, les esprits, les défunts, etc.) il faut être en état de réception, ne pas vouloir ressentir une perception en particulier, être ouvert, en état de « bienveillante curiosité ». Au mieux, si quelque chose existe, cela se manifetera, au pire, nous aurons passé un moment en état de méditation favorable à toutes les résolutions de problèmes.

En effet, la méditation, l’ouverture et le lâcher prise permettent de sortir des « je sais » qui ne nous permettent de nous connecter qu’à ce qui est déjà connu. Pour découvrir, il faut que ce qui est recherché n’ait jamais été « couvert » par nos croyances, nos attentes et nos certitudes.

Comment développer son intuition

Vivre son intuition et faire les bons choix

Il n’y a aucune façon de savoir si ce que l’on a perçu est une intuition ou le fruit de notre imagination. N’ayant pas encore pu de partager les deux, je suppose que seul un grand nombre d’expériences réussies pourrait clarifier cela. Si sur 100 situations pour lesquelles j’ai suivi mon intuition, 70 se sont révélées justes, alors, on pourra parler que quelque chose d’extra ordinaire s’est réellement passé puisque la norme est de 50 % de chance de réussite.

Ce que l’on doit savoir sur l’intuition

  1. L’intuition est. Elle s’impose, elle n’a pas besoin d’explication. Si nous cherchons à dire pourquoi, alors ce n’est pas de l’intuition. Parler d’intuition avec des avec “parce que” et “oui mais”, on se lancer dans des « je pense que » indiquent que c’est votre mental qui parle.
    Ex a) Je devrais téléphoner à Joan, ou se visualiser composer son numéro peuvent être une intuition. b) Un message « je devrais lui téléphoner parce que sinon elle va me faire un flan, n’en est pas une.
  2. Les messages de l’intuition ne sont pas empreints de jugement. Ex: il faudrait lui dire qu’elle va pourrir son enfant en l’éduquant de cette manière: ce n’est pas une intuition, c’est un avis, au mieux un diagnostic. Ex b.: son enfant va mal peut être une vraie intuition.
  3. Restez prudent. Vous avez de l’intuition, c’est formidable! Mais ne la suivez pas de façon compulsive, rappelez vous que vous avez aussi des chances de vous tromper. Comment faire alors? Avoir un plan B.
    « Quelque chose me dit que je ne devrais pas partir en vacance avec cet homme« . Réfléchissez à d’autres vacanciers qui pourraient vous plaire sans lui, réfléchissez, et écrivez ce projet, puis renseignez vous. Ensuite, cherchez dans sa personnalité ce qui a pu faire doute en vous. Vous avez peut être deja perçu qu’il était radin, qu’il téléphonait trop à sa mère et quelque chose vous dit que cela va plomber le séjour… Évaluez les risques, et… décidez!
  4. Vérifiez vos intuitions, sinon, vous allez accumuler une série de souvenirs dont vous ne saurez plus si elles reflètent la réalité ou votre désir d’avoir de l’intuition.

Que faire pour développer l’intuition?

  1. Votre intuition sera plus efficace si vous êtes prêt à vous mettre à son écoute.
  2. Prenez conscience de votre ressenti corporelle: c’est souvent lui qui vous réveille pour que vous portiez attention à ce qu’il est en train de se passer en vous.
  3. Lâcher le contrôle que vous exercez sur vous-même et sur votre entourage, posez vos clefs
  4. Ecrivez sur un cahier votre expérience d’intuition quand elle s’est déroulée
  5. La spontanéité: quand l’intuition est soudaine, elle vaut souvent le coup de s’y arrêter. Ex: je pense soudain à cette voisine que j’ai croisé hier. Ou: ce matin, alors que je buvais mon café, j’ai pris conscience que j’étais en train de penser à mon frère et que j’en avais le coeur lourd.
  6. Travaillez chaque matin votre désir de développer votre intuition: formulez une phrase positive exprimant ce désir.
  7. Pratiquer souvent, très souvent

Découvrez votre mission d’âme

Pour quoi suis-je sur terre

Quelle est notre mission sur terreQue l’on soit croyant ou pas, nous aspirons tous à trouver un sens à notre vie. Cela se passe quand nous avons le sentiment d’être là ou il faut et que ce que nous faisons est juste. Ceux qui parlent de mission d’âme assurent que nous naissons avec tout ce qu’il faut pour la réaliser.

Pour découvrir votre « mission d’âme »  ou en avoir confirmation, certains recommandent de se poser la question suivante: « s’il ne me restait qu’une seule journée à vivre, quel serait le message que je délivrerais à l’humanité? » Soyez à l’écoute de vos ressentis: la réponse vous parviendra sous forme de sentiments, de visions, d’intuitions », etc.

C’est une excellente question car elle ne permet pas les tergiversations: il ne reste pas beaucoup de temps, il faut aller à l’essentiel! On ne nous permet pas d’écrire un roman, mais d’être enfin authentique, sans peur d’être jugé: c’est notre moment de vérité, et ça ne se gâche pas et c’est pourquoi cette question est forte.

En vérité, la technique du focusing, comme les approches psychologiques centrées sur le ressenti expliquent également que « tout est en nous« . Il s’agit juste d’apprendre à être à l’écoute de ce qui est en nous et de ce qui nous apparaît comme juste. Cela se fait sans recours à des dons de voyances. Il s’agit d’attention, de connection, d’intuition, mais n’a rien à voir avec des capacités de lire le futur.

Comprendre qui je suis pour décider de mon avenir

Ainsi, pour connaître notre « mission d’âme », et pour le dire plus simplement « pour quoi nous sommes fait » et ce qui nous permettrait de nous réaliser, il suffit d’y réfléchir, de passer des tests psychologiques spécialisés dans l’analyse de la personnalité et du comportement, et éventuellement de se faire coacher.

Les tests d’orientation pour décider de votre projet professionnel par exemple sont d’excellents moyens de se connaître.

Vidéos

Difficulté d’en trouver de sérieuses

Le plus difficile dans cet article a été de trouver des vidéos qui, même si l’on ne croit pas aux dons de voyance, nous en parlent avec clarté, sans trop de dérapages mystiques. Je n’en ai trouvé aucune qui se soit soumise à une analyse en bonne et due forme, encore moins à une analyse scientifique. Parmis près de 200 visionnées, en voici deux qui ont le mérite de donner des explications claires (puisque je ne cherchais pas à être convaincue, mais plutôt à être informée).

Analyse d’un séance de voyance par téléphone

5 min avec Marie Claire Estevin

« Lorsque nos yeux se rencontrent, Je capte dans l’intensité de votre regard, Le mystère de votre âme »

Question de l’auditeur

Claire: en ce moment j’ai des problèmes familiaux, je voudrais savoir comment ça va évoluer.

Analyse des réponses de la voyante

  1. C’est pas la peine de vous rendre malade
    Claire arrive avec une problématique précise, et en matière de relation, le moins qu’on puisse dire est qu’il ne faut pas se rendre malade! D’abord parce que cela fait mal, et ensuite par ce que cela n’apporte rien
  2. Il faut rester un petit peu en dehors de certains problèmes familiaux
    Oui, c’est du simple bon sens. Et puis « un petit peu » et « certains » problèmes, ce n’est pas très clair et peut s’appliquer à n’importe quoi.
  3. Sinon vous allez rentrer dans certaines choses qui vont pas être positives du tout
    soit rentrer dans les problèmes aura des effets salutaires, soit la bombe que Claire s’apprête à lancer aura des effets dévastateurs. Dans tous les cas, la voyante ne se mouille pas, une vraie solution qui satisfera tout le monde a statistiquement très peu de chances de se dérouler.
  4. De tout façon cela s’arrangera: idem, les choses finissent pas se diluer, que ce soit grâce au temps ou grâce à l’intervention active de Claire
  5. Mais n’intervenez pas, rester neutre: lorsque c’est le grand désordre dans les relations familiales, c’est une sage précaution de ne pas prendre partie, mais ce n’est pas de la voyance.
  6. Et surtout arrêtez de souffrir pour rien: formidable, quel conseil génial.
  7. Les choses vont finir pas s’arranger: oui, elle vient de le dire

Analyse d'une séance de voyance

On reste interpellé par le vague des prédictions. Malheureusement, dans ce genre de témoignage et d’émission, nous n’avons ni le retour du client, ni l’analyse par une personne extérieure de ce retour, qui aurait permis de faire la différence entre ce que l’on croit avoir vécu et ce qu’il s’est passé réellement.
Exemple: si après les prédictions de la voyante, Claire revenait en déclarant: « Ha! Mais les choses se sont un peu réglées dans ma famille comme me l’avait prédit Marie Claire », il se pourrait bien qu’à y regarder de plus près, ce petit changement est en vérité fort instable. Par ailleurs, il aurait fallu avoir aussi le témoignage des autres membres de la famille pour vérifier la valeur de ce « mieux ».

Une analyse rigoureuse?

Restons vigilant: n’importe quelle personne à une chance d’annoncer une chose qui va se vérifier. cela n’est pas de la voyance, c’est tout simplement une loi mathématique. Pour commencer à être interpellé par un don, il faudrait que celui ci se manifeste de nombreuses fois, et qu’un grand nombre de ces prédictions passe par le filtre de l’analyse rigoureuse.

Nous écrire

Un article écrit par Marianne Brécher, conseillère conjugale et familiale
Analyse de situation gratuite - © Copyright psy-telephone.com 2008-2019

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Marianne Brécher